In critique littéraire Enquêtes Litterature livres Policier Romans Suspense Thriller

Ni vue ni connue de Mary Higgings Clark

 Coucou toi ♥,

Si tu as vu le titre et que tu as cliqué, tu te doutes de ce qui va suivre ? Il s'agit d'une critique littéraire ! Eh oui, enfin, après plusieurs semaines sans en faire une seule, j'ai enfin pu reprendre ma catégorie d'articles préférés. Cela m'avait manqué de ne pas pouvoir en écrire, ni de pouvoir lire, parce que, oui, ces dernières semaines, lire était impossible. Bref, j'espère que cette nouvelle chronique va te plaire et je te laisse la fiche descriptive du roman avant de passer à ce que j'en ai pensé.

Titre du livre : Ni vue ni connue
Auteur du livre : Mary Higgings Clark
Sortie en France : Janvier 1999 (format poche)
Éditeur : Le livre de poche
Type de livre : Roman (Littérature étrangère (américaine), Thriller, Policier, Enquêtes, Meurtres)
Nombre de pages : 316 pages
Résumé de la quatrième de couverture : Alors qu'elle s'apprête à vendre un bel appartement situé dans Manhattan, Lacey Farrell, jeune agent immobilier, est témoin du meurtre de la propriétaire. Or, celle-ci lui avait fait des confidences sur la mort de sa fille, Heather, actrice à Broadway, dans un étrange accident d'automobile... Lacey en a trop vu : sa vie bascule. Protégée par la police, contrainte à déménager et à changer d'identité, elle est néanmoins retrouvée par le tueur -un professionnel. Et la traque commence.

Introduction
Traînant depuis un bout de temps dans ma PAL, je me devais de le lire, déjà parce que le synopsis m'intéressait, mais aussi, parce que les enquêtes policières, la façon dont les choses sont présentées, m'amène loin dans l'imagination. Cela me permet de me déconnecter de la réalité et de ne penser à rien d'autre, qu'au livre. Cela me détend et c'est une de mes activités principales. Je vous avoue que je l'ai relu plusieurs fois, afin de pouvoir vous faire une critique détaillée et riche !

Mon avis
L'écriture est limpide, simple, on comprend facilement. Le thriller est rythmé, il alterne entre moments calmes et actions. On a le temps de se calmer un peu avant de repartir à l'aventure. Quand Lacey sembla avoir un moment de calme, la tempête finit par arrivée et balaye tout sur son passage. Mary Higgings Clark, l'auteur du roman nous fait passer par tant d'étapes et d'obstacles. Un chemin semé d'embûches.

L'histoire racontée est celle d'une jeune agente immobilière, qui a noué des liens avec la mère d'une jeune femme qui s'est tuée d'un accident de la route. Persuadé que ce n'était pas vraiment un incident, la mère pose un tas de questions, remue ciel et terre pour trouver des réponses, tout en faisant part à Lacey de ces hypothèses. Contrairement à beaucoup de romans, l'héroïne de la fiction n'est pas le genre "demoiselle en détresse", elle est intelligente, rusée, et semble pouvoir se débrouiller au mieux pour s'extirper des situations -mêmes les plus délicates. Malgré plusieurs clichés, le roman a plusieurs atouts pour réussir. On est attiré dès les premières pages et on veut toujours en savoir plus. C'est tel un aimant.

Les personnages sont hauts en couleur. Les principaux sont bien décrits, on connaît beaucoup de données sur eux. Ils ont été travaillés avec soin, nous donnant envie de nous attacher à eux. Pour les secondaires, malgré qu'on en sache moins sur eux, l'auteur a su nous donner envie de s'y intéresser, de nous faire fondre. Je pense à la petite Bonnie par exemple. Ce petit bout de quatre ans, nièce de Lacey qui a failli perdre la vie, parce que sa tante a été témoin d'un meurtre. On se plonge au plus profond de leurs histoires, on se mêle à leurs problèmes, leurs angoisses, leurs incertitudes. C'est bien amené ! On arrive facilement à s'identifier à Lacey, jeune, belle, intelligente, sa vie balayée en un instant, parce qu'elle a été là au mauvais endroit, au mauvais moment. Pour autant, même si elle est effrayée et abattue, elle mène l'enquête, se mettant parfois en danger, quitte à risquer sa couverture, pour trouver des indices quant à l'arrestation du tueur.

Le scénario est vraiment bien ficelé, les indices sont disséminés un peu partout dans le livre, au fur et à mesure de notre lecture. Rythmé, il nous tient en haleine tout du long. Mary Higgings Clark nous balade tout du long, elle nous envoit sur de fausses pistes, joue de nous, brouille nos idées. C'est une plume fine et adroite, qui place savamment les pions au bon endroit pour nous donner un cocktail de suspense. Grâce à la multitude de personnages présents, c'est facile pour elle de nous faire croire à tel suspect, alors qu'il n'en est rien. Pour autant, jusqu'à la tout fin du thriller, impossible de connaître le commanditaire, ni qui tire les ficelles dans l'ombre.

C'est cela qui nous tient et qui nous oblige à poursuivre notre ascension dans la fiction. On se pose plein de questions qui trouveront leurs réponses au fil de l'aventure. Mention spéciale à l'auteur pour son excellent travail de documentation. Le programme des témoins, comment se passe la procédure, tout cela est consigné dans le livre. Les scènes sont décrites avec un réalisme saisissant, méticuleuses, elle ne laisse rien au hasard. Un vrai régal à la lecture !

Le suspense est présent très rapidement. Bien que le début soit fait pour poser les bases, on arrive très vite au meurtre et du coup, tout se précipite. Lacey qui est relégué comme simple secrétaire et qui à la fin de la journée se fait suspendre. Par la suite, elle doit quitter sa famille, se cacher sous une autre identité, dans un autre état pour éviter d'être la victime suivante. Les policiers qui vont jusqu'à la considérer comme suspecte, ou plutôt complice. C'est angoissant et beaucoup à gérer pour une seule personne. Pourtant, malgré que tout s'écroule dans sa vie, qu'elle soit constamment sur ses gardes, méfiante, elle garde la tête hors de l'eau. Elle a du courage et c'est admirable. Beaucoup auraient baissé les bras, mais non, elle est une battante !

L'humour reste assez peu présent. Ce qui est tout à fait normal dans ce genre de romans. On a peu d'humour lorsqu'on enquête sur un meurtre ! Et comment rire lorsqu'on sait qu'un membre de sa famille est en danger, ou pire, comment sourire et rire lorsqu'on est isolé de tous ?

L'additivité de cette œuvre atteint des sommets ! Une fois ouvert, difficile de le refermer sans connaître le fin mot de l'histoire. On veut tout d'abord savoir pourquoi la mère d'Heather est persuadée que sa fille n'est pas morte dans un accident de voiture, puis, pourquoi elle a été tuée et pour finir, est-ce que Lacey finira par se sortir des griffes du tueur professionnel qui est à ses trousses ? Dès que l'on pourrait commencer à baisser notre vigilance, un évènement fait que l'on redevient plus alerte, plus méfiant.

La fin de Ni vue ni Connue est un soulagement, lorsque l'on découvre le dénouement final, que l'on a les réponses à toutes nos questions, mais également de la surprise, car, on découvre celui qui a tiré les ficelles pendant tout ce temps. Quelqu'un qu'on avait sous le nez depuis le début, mais qu'on aurait sans doute jamais pensé à soupçonner. Une belle fin, quelque chose de surprenant !


Conclusion, un bon thriller, des personnages attachants, du suspense et de l'action qui vont rythmer le roman. On a une accélération de l'angoisse dans les derniers chapitres, tout se passe vite, car le tueur réussit à retrouver Lacey. Finalement, une fin surprenante et un dénouement presque heureux ! J'ai beaucoup aimé et pris plaisir à lire ce roman. Si certains habitués de cette auteure peuvent trouver qu'il est répétitif, moi, je l'ai adoré !

Citations qui m'ont marqué

« Y avait-il une chance, même infime, qu'elle ait eu raison, que la mort d'Heather n'ait pas été un accident ? Trois jours avant l'assassinat d'Isabelle, une rédactrice du Post avait écrit que la mère d'Heather, Isabelle Waring, une ancienne reine de beauté soupçonnait peut-être à juste titre que la mort de la jeune chanteuse n'était pas accidentelle. » Jimmy Landi

« Le bruit métallique d'une porte de cellule...Se réveiller en sachant qu'il était bouclé, que chaque jour ressemblerait au précédent...Sentir les murs et le plafond l'enfermer, l'oppresser, l'étouffer... » Sandy Savarano

Note
Global : 9,1/10 (Excellent)
Scénario : 9/10 (Excellent)
Histoire : 8/10 (Très Bon)
Écriture : 10/10 (Superbe)
Suspense : 10/10 (Superbe)
Originalité : 8/10 (Très bon)
Additivité : 10/10 (Superbe)
Pédagogie : -
Créativité : 7/10 (Bon)
Personnages : 9/10 (Excellent)
Humour : -
Fin : 10/10 (Superbe)

Cette chronique touche à sa fin, merci de l'avoir lu jusqu'au bout. J'espère qu'elle vous aura plu ? Et vous connaissiez-vous le livre ? Qu'en avez-vous pensé ? Fan de la plume de Mary Higgings Clark, ou pas du tout ? Qu'est-ce que vous avez apprécié lire dans cet ouvrage ? Votre personnage préféré ? Une scène, un passage que vous avez particulièrement aimé/détesté ? Dites-moi tout ceci en commentaire, cela me ferait plaisir. Je vous embrasse très fort, et à la semaine prochaine pour un nouvel article ♥.

Related Articles

2 commentaires:

  1. Coucou :) Je suis amatrice de ce genre de romans, mais je n'en ai jamais lu de cette auteur. Ca me tenterait bien de commencer à en lire parce que ta chronique m'a vraiment donné envie.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ♥, Je te dirais qu'une chose, dans ce cas: Fonce ! Moi j'ai beaucoup aimé! Et pareil, j'aime beaucoup ce genre de romans ! J'en ai quelques uns en réserve :). Merci pour ton commentaire, ça me touche énormément ! Gros bisous à toi et bonne journée :*

      Supprimer